Intérim BTP : avantages, métiers qui recrutent, obligations

Philippine Jegousse - Le 24/05/2021

Besoin d’employer rapidement des travailleurs pour remplacer un salarié absent ? Besoin de faire face à un accroissement temporaire de votre activité ? Pour recruter des bras supplémentaires, rapidement et pour des besoins ponctuels, une solution : l’intérim ! On vous dit tout sur l’intérim dans le BTP, ses avantages, les obligations que cela implique pour vous, et les nouvelles obligations liées à la crise sanitaire actuelle.


A la recherche de nouveaux clients ? Testez notre service !


Sommaire :

Qu’est-ce que l’intérim ?

L’intérim correspond au travail temporaire. L’article L. 1251-1 du Code du Travail indique que “le recours au travail temporaire a pour objet la mise à disposition temporaire d’un salarié par une entreprise de travail temporaire au bénéfice d’un client utilisateur pour l’exécution d’une mission”.

Le contrat d’intérim appartient à la catégorie de travail dit précaire. Cependant, il ne s’agit pas d’un CDD classique car il donne lieu à la conclusion de deux contrats :

  • un contrat de mise à disposition entre l’entreprise de travail temporaire (la boîte d’intérim) et l’entreprise utilisatrice (vous) ;
  • un contrat de travail temporaire (ou contrat de mission) entre le travailleur temporaire et l’entreprise de travail temporaire (la boite d’intérim).

Vous pouvez recourir à ce dispositif pour remplacer un salarié malade ou absent pour raisons personnelles, pour renforcer vos effectifs suite à une recrudescence de votre activité, ou pour un emploi saisonnier

En revanche, vous ne pouvez pas avoir recours à l’intérim pour :

Les métiers les plus recherchés en intérim dans le BTP :

Si vous exercez l’une des professions suivantes, vous aurez de nombreuses opportunités de travailler en intérim sur les chantiers suivants :

  • gros œuvre (maçon, coffreur, couvreur...) ;
  • second œuvre (peintre en bâtiment, électricien, carreleur, plaquiste...) ;
  • conduite de chantier (chef de chantier) ;
  • conduite d’engins (grue, nacelle, pelleteuse, chargeur...).

📌 
Vous aimerez aussi cet article :
Heures supplémentaires 2021 : tout savoir pour le BTP

Les 5 avantages principaux de l’intérim ?

1. Un processus de recrutement simplifié

L'un de vos salariés est en arrêt maladie suite à une mauvaise chute, ou tombe malade ? Votre activité prend une telle envolée que soudainement, vous avez besoin de personnes en plus sur un chantier ?

Avec l’intérim, vous pouvez publier votre annonce la veille pour le lendemain. Vous trouvez rapidement la main d'œuvre qu'il vous faut, ce qui simplifie et accélère le processus de recrutement.

2. Des formalités administratives réduites

En faisant confiance à une agence d'intérim, vous laissez le soin à des professionnels des ressources humaines de trouver la bonne personne pour vous. Ainsi, vous n’avez pas à vous occuper des tâches administratives liées au recrutement telles que la gestion des CV, les phases d'entretiens avec les candidats, ou encore la rédaction des contrats.

Vous limitez aussi le risque de faire des erreurs, en embauchant une personne qui manquerait d'expérience. Mais aussi celui, bien plus grave, de vous retrouver aux prud'hommes.

3. Un recrutement adapté et flexible

Les intérimaires sont habitués à être appelés du jour au lendemain, ou décalés pour s’adapter aux dates du chantier. Ils sont donc très flexibles quant à leur disponibilité.

De plus, une agence d’intérim a en général beaucoup de profils, elle pourra très facilement remplacer l’intérimaire s’il ou elle ne convenait pas.

Vous pouvez, au besoin, raccourcir ou allonger le contrat initial d'intérim que vous avez signé. Par ailleurs, l'agence d'intérim ne vous facturera que les heures travaillées par l'intérimaire.

📌 
Cet article pourra aussi vous intéresser :
Convention collective BTP : connaissez-vous tous vos droits ?

4. Une solution économique en masse salariale

Un intérimaire ne fera pas partie de votre masse salariale. L'agence d'intérim est en effet considérée comme étant son employeur direct. L'intérimaire viendra simplement réaliser une mission au sein d’une entreprise qui fait appel à ses compétences.

À partir d’un certain effectif, les entreprises sont soumises à certaines taxes, qui sont calculées selon la masse salariale. Or, l’intérimaire ne comptant pas parmi l’effectif de la société, il ou elle n’est pas compté dans la masse salariale, et ne viendra donc pas augmenter le montant de vos taxes.

De plus, embaucher des intérimaires vous permet d’avoir une plus grande trésorerie car généralement, la facture d’une prestation en intérim doit être payée sur un délai de 3 mois et non par mois, comme un salarié classique.

5. Une solution économique en coûts directs

Comme vous le savez, il y a des coûts relatifs aux travailleurs, qui sont les charges sociales, les indemnités et le salaire. À cela viennent s’ajouter, pour un contrat de travail temporaire, la marge commerciale et les frais de l’agence d’intérim. On peut aussi parler de commission.

On pourrait donc croire que les intérimaires coûtent plus chers. Or, en regardant de plus près, et en déduisant les coûts des démarches administratives et de recrutement, le coût d’un intérimaire est en fait moins onéreux. Ceci ne vaut que pour des périodes courtes, entendons-nous bien.

Les coûts liés à l’intérim sont en général considérés comme des charges externes, ce qui réduit la valeur ajoutée de l’entreprise, et permet donc d’alléger la taxe professionnelle.


Vous avez du mal à trouver des chantiers ? Habitatpresto Pro vous aide à remplir votre carnet de commandes tout au long de l'année !


Quelles sont vos obligations ?

Bien que l’intérimaire ait pour employeur la boite d’intérim, cela ne vous dispense pas de vos responsabilités, en tant qu’entreprise utilisatrice.

Avant de signer le contrat de travail temporaire

Le contrat de mise à disposition conclu entre vous et la boite d’intérim doit être signé dans les deux jours suivant la mise à disposition de l’intérimaire. Si ce n’est pas le cas, vous encourez une amende, ainsi que le risque de voir le contrat de travail temporaire être requalifié en CDI.

Il vous faut aussi vérifier que vous n’êtes pas soumis à un délai de carence. En effet, si vous avez eu recours à un salarié intérimaire plusieurs fois sur un seul et même poste de travail, vous pouvez être soumis à un délai de carence qui vous interdit de conclure un contrat de travail temporaire.

Enfin, attention à la durée d’une mission intérimaire, qui ne peut pas excéder 18 mois, renouvellement compris.

Pendant l’exécution de la mission

Bien que n’étant pas son employeur, vous êtes responsable des conditions de travail de l’intérimaire qui doit bénéficier des mêmes conditions de travail que les autres salariés concernant la durée du temps de travail, le travail de nuit, les repos hebdomadaires et jours fériés.

Dans le cadre du respect de votre obligation de sécurité, vous avez pour obligation de prendre les mesures nécessaires assurant la sécurité et la santé physique et mentale de tous vos travailleurs. Ces mesures comprennent des actions d’information, de formation et de prévention des risques professionnels, et la mise en place d’une organisation et de moyens adaptés.

Si la mission de travail présente des risques particuliers, vous êtes tenus de procéder à une formation renforcée à la sécurité (avec la boîte d’intérim), et vous devez assurer sa Surveillance Médicale Renforcée (SMR).

Enfin, vous devez fournir à l’intérimaire les équipements de protection individuelle (EPI) nécessaires à son travail. Selon le Code du Travail, les EPI sont les “équipements de protection individuelle portés ou tenus par une personne en vue de la protéger contre un ou plusieurs risques susceptibles de menacer sa santé ou sa sécurité”.

Notez bien que certains de ces équipements comme les casques et/ou les chaussures de sécurité peuvent être fournis par la boite d’intérim. Cela sera précisé dans le contrat de mise à disposition.

gel hydroalcoolique chantier

Sur un chantier, le gel hydroalcoolique est aujourd'hui de rigueur !

Quelles sont vos obligations liées à la crise sanitaire actuelle ?

La crise sanitaire actuelle a ajouté une obligation de santé-sécurité à respecter, pour tous vos employés, qu’ils fassent partie de votre masse salariale ou qu’ils soient intérimaires. Il s’agit de l’obligation de leur fournir des moyens de protection spécifiques à la crise du Covid-19.

Le ministère du Travail a confirmé que les masques dits grand public (chirurgicaux ou en tissu) n’étaient pas des EPI au sens du Code du Travail car ils ne protègent pas celui qui le porte, mais son entourage.

Cependant, et pour respecter les mesures sanitaires gouvernementales mises en place, vous avez quand même l’obligation de fournir à tous vos salariés un masque de protection (de type chirurgical ou en tissu selon la norme AFNOR S76-001) et de mettre à leur disposition du gel hydroalcoolique, ou de l’eau et du savon, ainsi que des lunettes et/ou  des visières.

De plus, n’oubliez pas que vous devez vérifier la température de vos employés, et de les renvoyer chez eux s’ils présentent de la fièvre ou tout autre symptôme, votre responsabilité pouvant être engagée.

Prise température chantier

En ces temps de crise sanitaire, l'employeur doit être en mesure de pouvoir vérifier la température de ses salariés


Gagnez du temps sur votre recherche de chantiers avec Habitatpresto Pro !


👷 Le Conseil du Pro : d'autres moyens de recruter rapidement existent !

Vous avez également la possibilité de sous-traiter vos projets de chantiers si vous n'avez pas le matériel adapté, le temps, ou la main d'oeuvre nécessaire. Prenez aussi immédiatement connaissance du contrat de chantier, appelé aussi "CDI de chantier" pour couvrir vos besoins, le temps de finaliser les travaux pour vos clients.


Références :


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés