Quelle différence entre un maître d'œuvre et maître d'ouvrage ?

Dans cet article :

    Vous avez décidé de faire construire votre maison. Mais un si gros chantier implique des personnes compétentes pour diriger les opérations. Vous avez entendu parler du maître d’œuvre (MOE) et du maître d’ouvrage (MOA), mais vous ne voyez pas la différence... Quelle différence entre un maître d'œuvre et maître d'ouvrage ? Le premier est le prestataire, quant au second, il s’agit du commanditaire des travaux. On vous dit tout !


    N’attendez plus pour vos travaux, faites appel à un professionnel !


    Quelle est la différence entre un maître d'oeuvre et un maître d'ouvrage ?

    Le maître d'oeuvre est celui qui réalise le chantier, cela peut être une entreprise du bâtiment. Tandis que le maître d'ouvrage est celui qui a commandé le chantier, c'est le client, donc vous-même si les travaux se déroulent chez vous.

    Qu'est-ce qu'un maître d'œuvre ? Un professionnel qui dirige le chantier

    Le maître d'œuvre, aussi appelé MOE, est le prestataire des travaux. En effet, il s’agit d’un professionnel qui réalise le chantier en respectant les demandes du client.


    Quel est son rôle ?

    Il vérifie et s’occupe des points suivants clairement définis dans le contrat avec son client :

    • Il coordonne et supervise les différentes entreprises sur le chantier,
    • Il s’assure du respect des délais de livraison des travaux,
    • Il s’assure du respect du budget du client,
    • Il aide le client dans ses démarches administratives (comme la demande d’un permis de construire par exemple),
    • Il conçoit les plans,
    • Il rédige les appels d’offres pour les chantiers publics.


    3  avantages de faire appel à lui

    Ce professionnel est donc indispensable si vous vous préparez à réaliser un gros projet. 

    1. Il vous évite des problèmes rencontrés au cours du chantier : malfaçons, retards, artisans qui ne viennent pas...
    2. Il choisit scrupuleusement les différents artisans : un gain de temps pour vous et des professionnels de confiance,
    3. Il respecte votre budget et trouve des solutions pour vous garantir un bon rapport qualité/prix.


    Qui peut être maître d'œuvre ?

    Seuls les professionnels qui possèdent des compétences en architecture, en gestion et en artisanat peuvent être maître d'œuvre. Il peut alors s'agir d'un architecte, d'un bureau d’études, d'un ingénieur, un économiste de la construction... Il est donc généralement contacté pour des chantiers importants du type : construction, agrandissement, rénovation complète...


    Quels sont ses honoraires ?

    Ce prestataire fixe généralement ses honoraires en fonction du coût total du chantier. Il décide d'un pourcentage situé le plus souvent entre 5 et 13 % sur le montant final des travaux engagés. Ce pourcentage varie selon les services proposés, mais aussi selon la région. En effet, les tarifs des professionnels sont bien plus élevés en région Ile-de-France, qu'en province.


    Faites‌ ‌faire‌ ‌vos‌ ‌travaux‌ ‌au‌ ‌meilleur‌ ‌prix‌ en comparant plusieurs devis de professionnels ‌!‌ ‌


    Qu'est-ce qu'un maître d'ouvrage ? Le demandeur

    Le maître d’ouvrage, aussi appelé MOA, est le commanditaire des travaux, c’est-à-dire “vous”. En effet, le MOA peut être un particulier, une société ou une collectivité. Il s’agit de celui qui porte un projet à réaliser. Il exprime ses besoins à travers :

    • Le type de travaux, 
    • Son budget alloué, 
    • Son calendrier.

    Il n’a donc pas les compétences techniques pour réaliser son chantier lui-même et confie son projet à un professionnel. C’est d’ailleurs le maître d’ouvrage qui fait appel au maître d’œuvre.

    Rôle et responsabilités du maître d’ouvrage

    C’est le pilote des travaux et qui s’assure de la bonne exécution du chantier. En effet, le maître d’ouvrage a la responsabilité budgétaire du projet. C’est lui qui établit l’enveloppe financière et qui définit le calendrier pour le projet. 

    En tant que « client » ou « propriétaire du projet », il exprime ses besoins et détermine l’orientation que prendra le chantier. 

    Sans lui, le maître d’œuvre ne peut pas débuter les travaux, il doit tenir compte des directives émises par le MOA. Si néanmoins il n’est pas disponible, il peut tout-à-fait délégué son mandat au MOE, qui deviendra alors le chargé de projet. 

    📌 Bon à savoir :
    Si vous achetez sur plan, le promoteur conserve le statut de maître d’ouvrage jusqu’à
     livraison du projet.

    Quelles assurances sont obligatoires pour assurer une bonne relation entre MOA et MOE ?

    Dans le domaine de la construction, les parties prenantes ont l’obligation de souscrire à certaines assurances.  

    La garantie décennale 

    L’assurance décennale concerne les MOE. Pour tout chantier, un maître d’ouvrage a l’obligation d’y souscrire. Elle couvre sa responsabilité durant 10 ans en cas de dommage après la livraison des travaux. 

    Assurance dommages ouvrage

    Lorsqu’un particulier (ou un promoteur) réalise des travaux de construction, il a l’obligation de souscrire à l’assurance dommage ouvrage (DO). Il doit y souscrire avant l’ouverture du chantier, afin de protéger le bâtiment en réhabilitation. 

    La DO finance les travaux de réparation de l’ensemble des dommages couverts par la garantie décennale. Elle couvre notamment les malfaçons qui peuvent affecter la solidité de l’ouvrage, au moins pour un an (délai de garantie de parfait achèvement). 

    Assurance responsabilité civile

    La RCMO (Responsabilité Civile du Maître d’Ouvrage) n’est pas obligatoire mais fortement recommandée. 

    Celle-ci couvre les potentiels soucis qui pourraient surgir durant la réalisation des travaux, notamment sur des tiers. À tout moment, votre responsabilité en tant que MOA peut être engagée : protégez-vous !

    La RCMO vous protège en cas de :

    • Détérioration ou perte d’objet d’un tiers
    • Dommages immatériels 
    • Accidents qui engendrent des frais médicaux
    • Décès d’un tiers 

    Les autres assurances possibles

    Toutes les assurances ne sont pas obligatoires. Toutefois, certaines sont fortement conseillées. Pour vous protéger d’avantage en tant que MOA, vous pouvez souscrire aux assurances suivantes : 

    • Assurance Tous Risques Chantier (TRC)
    • Assurance Constructeur Non-Réalisateur (CNR)
    • Assurance des engins de chantier
    • La Police Unique de Chantier.

    6 conseils pour un bon suivi de chantier 

    1. Planifier votre projet 

    Si vous sollicitez les travaux, en qualité de maître d’ouvrage, l’orientation et le calendrier des travaux vous incombe. Il en va su succès de vos travaux, mais aussi de la sécurité des différents intervenants. 

    Qui dit projet, dit retro-planning ! Avant de débuter le chantier, il est essentiel d’établir un calendrier d’intervention afin d’avoir une idée claire des différentes échéances de livraison. 

    Veillez à bien intégrer une marge en cas de problème, notamment pour la livraison du matériel et la livraison. Le planning de travaux vous permettra de cadrer la réalisation des tâches par les maîtres d’œuvre. 

    2. Identifier les ressources nécessaires 

    Combien d’ouvriers sont nécessaires pour réaliser les travaux ? De quels matériels et outils ai-je besoin ? Voilà des questions existentielles pour la bonne réussite de votre projet. Dressez une liste exhaustive de vos besoins, qui vous aidera également à établir votre budget. 

    3. Réaliser l’inventaire du chantier 

    Avant de débuter les travaux, réalisez linventaire du matériel dont vous disposez.  Votre « plan d’installation de chantier » devra également inclure la liste des permis et assurances nécessaires. Cette liste vous aidera à ne rien oublier. 

    4. Faire des points de suivis régulièrement 

    C’est vous qui êtes le pilote du projet, à vous de vous assurer de la bonne conduite des travaux. Allez à la rencontre des équipes sur le chantier pour constater l’évolution du chantier et réorienter le projet si nécessaire. 

    Vous pouvez réaliser certaines de vos réunions à distance, mais il est important que vous visitiez régulièrement le chantier. 

    5. Tout consigner par écrit

    Ayez en votre possession les plans, et inscrivez sur un contrat les étapes clé du projet. Partagez-les avec les ouvriers pour que chacun soit bien au courant des échéances. 

    N’hésitez pas à prendre des photos à chacune de vos visites, cela vous permettra de mieux mesurer l’avancée des travaux.
    Ceci vous aidera et vous protègera si vous constater un manque d’avancement dans les travaux. 

    Organisation, rigueur et communication sont des qualités clé pour assurer le bon suivi d’un chantier. 

    📌
    Vous aimerez aussi cet article :
    Architecte d'intérieur & décorateur : quelles différences ?
     

    😉 Le Conseil Habitatpresto : demandez un descriptif d’ouvrage !

    Maintenant que vous avez compris la différence entre ces deux appellations, vous êtes très intéressé pour passer par un maître d’œuvre pour votre projet. Si c'est le cas, une fois les travaux terminés, n’oubliez pas de réclamer un “descriptif d’ouvrage”. Il s’agit d’un document qui fait foi de ce qui a été accompli avec une copie du devis et des factures, mais surtout avec les références de tous les matériaux et produits utilisés. Il vous sera bien pratique si vous avez un joint de fenêtre à changer ou un carreau de carrelage à remplacer, par exemple, afin de retrouver le même produit.


    Seul un professionnel peut vous faire bénéficier d'une garantie décennale en cas de malfaçon. Ne prenez aucun risque !


    Référence :

    • "Quelle différence entre un maître d’œuvre et un maître d’ouvrage ?", Futura Sciences
    Agrandissement Construction Part Rénovation complète
    Aurélia Ribeiro

    Aurélia Ribeiro

    Rédactrice web Habitatpresto

    Aurélia, rédactrice web SEO pour Habitatpresto et fille d’artisan. Je rédige des articles pour Habitatpresto depuis 2018. J'aime vous transmettre toutes mes astuces pour vos projets de déco et de rénovation intérieure, mais également vous apporter une solution concrète face à un problème rencontré dans votre quotidien : un douche qui fuit, une chaudière qui se met en sécurité, etc.

     

    Confidentialité