Quelles économies peut-on réaliser avec une pompe à chaleur ?

Mis à jour le 18/12/2023
Dans cet article :

    Pour faire des économies de chauffage, nombreux sont ceux qui se tournent vers la pompe à chaleur (PAC). Elle peut induire un gain de 75 % sur la facture énergétique. Leur installation peut paraître coûteuse, mais leur rentabilité est prouvée. Qu'il s'agisse de pompes à chaleur air-eau ou air-air, découvrez comment elles peuvent contribuer à une consommation d'énergie plus responsable et économique. 

    Quelles économies d'énergie avec une pompe à chaleur ?

    Cela dépend un peu du système préalablement installé. En effet, pour mesurer les économies d'énergie générées, il faut un point de comparaison initial. 

    Par rapport au chauffage au fioul

    Remplacer une chaudière à fioul par une PAC air-eau permet de faire jusqu'à 75 % d'économies d'énergie. Vous pouvez donc diviser la facture d'énergie par 3.

    L'ADEME considère que la facture moyenne de fioul par an est de 1 927 €. Sur cette base, en installant une pompe à chaleur, on peut faire une économie allant jusqu'à 1 450 € chaque année

    Par rapport au chauffage au gaz

    Bien que le prix du kWh d'électricité soit plus élevé que celui du gaz, la pompe à chaleur reste plus économique à l'usage qu'une chaudière gaz même si elle est à condensation. En remplaçant votre chaudière à gaz par une PAC vous pouvez espérer des économies d'énergie en moyenne de 20 % et jusqu'à 50 % si la chaudière est ancienne.

    Ceci s'explique par le niveau de rendement des deux appareils. Quand la pompe à chaleur affiche un rendement de minimum 300 %, le rendement de la chaudière à condensation atteint juste les 110 %. Ce qui permet de combler l'écart de prix du kWh des deux énergies et même plus.

    Par rapport au chauffage électrique

    En suivant la même logique de rendement et pour un prix du kWh égal puisqu'il s'agit de la même énergie, la pompe à chaleur est plus économique à l'usage qu'un système de chauffage électrique, même s'il s'agit de radiateur à inertie qui sont déjà des radiateurs électriques performants.

    Ainsi, une pompe à chaleur peut consommer 3 fois moins d'électricité que des radiateurs électriques pour produire la même chaleur.

    Vous voulez installer une pompe à chaleur air-eau pour faire des économies ? Profitez de l'expertise d'un professionnel !

    L'efficacité énergétique d'une PAC

    L'efficacité énergétique d'une pompe à chaleur est notamment évaluée par son COP (Coefficient de Performance) qui indique son niveau de rendement grâce au rapport entre l'énergie thermique produite et l'énergie électrique consommée. Par exemple, une pompe à chaleur indiquant un COP de 3 veut dire que pour 1 kWh d'électricité consommé, elle produira 3 kWh de chaleur. 

    Grâce à ce haut niveau de rendement, vous engagez déjà des économies d'énergie. En effet, les autres systèmes de chauffage affichent généralement un rendement inférieur ou égal à 100 %.

    Est-ce que l'installation d'une pompe à chaleur est rentable ?

    À l'achat, c'est un appareil bien plus coûteux que d'autres solutions de chauffage. Néanmoins, les économies d'énergie réalisées chaque mois permettent d'amortir et rentabiliser l'installation en quelques années seulement. Par ailleurs, la pompe à chaleur est éligible aux aides financières mises en place par l'État. Si vous êtes éligible, votre coût d'acquisition sera nettement réduit. Vous pourrez ainsi rentabiliser votre PAC bien plus vite.

    Pour l'installation d'une pompe à chaleur air-eau, comptez 9 000 € à 17 000 €. En moyenne, il faut donc prévoir environ 12 000 €. À raison d'une économie de 1 450 € par an par rapport à une installation au fioul, une pompe à chaleur de 12 000 € est amortie en moins de 9 ans. C'est encore plus rapide lorsque le ménage peut bénéficier des aides à la rénovation. 

    On estime qu'une pompe à chaleur air-air est rentabilisée entre 7 et 12 ans d'utilisation, entre 6 et 10 ans pour une PAC air-eau et à partir de 5 ans d'utilisation pour une PAC géothermique.

    Quelle est la consommation d'une pompe à chaleur ? 

    La consommation d'une pompe à chaleur dépend avant tout de la surface à chauffer. Selon l'ADEME, une pompe à chaleur aérothermique consomme 51 kWh par mètre carré et par an. Cela représente 11,20 euros de chauffage par m² et par an, au tarif réglementé de vente (TRV) de l'électricité. Il est porté à 0,2195 € en 2023, en option base. Ainsi, pour un logement de 50 m², il faudra prévoir une facture annuelle de chauffage de 560 €, avec une PAC.

    Dans le cas d'une pompe à chaleur géothermique, la consommation par m² et par an est estimée à 35 kWh. Ainsi, pour ce même logement de 50 m², il faudra prévoir une facture annuelle de chauffage de 384 €. 

    La pompe à chaleur est la solution de chauffage la moins énergivore. Confiez son installation à un professionnel qui saura vous orienter vers le type le plus adapté à votre situation !

    Comment optimiser la consommation électrique de la PAC ?

    Voici les astuces de Cyril, plombier-chauffagiste professionnel et installateur de pompes à chaleur en région Nouvelle Aquitaine :

    "Je recommande toujours à mes clients un entretien annuel pour maintenir une efficacité optimale de leur PAC. Généralement, c'est le moment où l'on procède au nettoyage ou au changement des filtres, ce qui permet à la PAC de ne pas travailler pour rien à cause de filtres encombrés. Ensuite, je conseille de régler la température à un niveau économique, mais confortable. Pour cela, l'usage d'un thermostat programmable peut contribuer à une gestion plus facile. Enfin, s'il s'agit d'un remplacement, je recommande toujours d'opter pour un modèle à haute efficacité énergétique. Il va de soi qu'une telle installation doit être réalisée par un professionnel certifié pour garantir l'efficacité du système. Ces mesures simples mais efficaces vous aideront à réduire votre consommation d'électricité et à augmenter la longévité de votre PAC."

    Habitatpresto worker
    Le Conseil Habitatpresto :
    Demandez les aides à la rénovation !
    Pour bien préparer votre budget travaux, pensez à vous renseigner sur les aides financières de l'État auxquelles vous pouvez prétendre. Elles vous permettront de réaliser des économies sur les frais d'installation. Prime CEE, MaPrimeRénov', éco-prêt à taux zéro, TVA réduite à 5,5 %..., les dispositifs ne manquent pas ! Ils vous permettront d'amortir plus rapidement l'installation de la PAC. Pour en profiter, il vous faudra obligatoirement passer par un artisan RGE (Reconnu garant de l'environnement). Il vous aidera à choisir la PAC la plus adaptée et la puissance à adopter.

    Références :

    Part Pompe à chaleur
    La Rédaction Habitatpresto

    La Rédaction Habitatpresto

    Equipe de rédaction

    La rédaction d’Habitatpresto regroupe des passionnés de travaux, de DIY et de décoration.

    Commentaires