Sobriété énergétique : quelles recommandations pour les ménages ?

Dans cet article :

    Le Gouvernement souhaite aller plus vite et plus loin pour faire face à la crise de l'énergie. À ce titre, l'exécutif a dévoilé son plan de sobriété énergétique le 6 octobre. Quelles recommandations prévoit-il pour les ménages ? Baisse du chauffage, renforcement des aides aux travaux, mise en place d'un bonus sobriété... Voici les principales mesures à retenir !

    Le plan de sobriété énergétique, qu'est-ce que c'est ?

    Pour faire face à la crise de l'énergie et permettre aux ménages français de passer l'hiver sans risque de coupures, le Gouvernement a présenté, le 6 octobre, son plan de sobriété énergétique. Concrètement, il concerne l'ensemble de la société, que ce soit l'État, les entreprises, les collectivités ou les citoyens, et se décline en 15 mesures phares.

    Alors que son déploiement avait été annoncé en juillet 2022, Élisabeth Borne, a rappelé l'importance d'agir en faveur de la sobriété énergétique. Pour ce faire, la Première ministre a invité les Français, au même titre que les entreprises et les établissements publics, à "réduire un peu le chauffage et toutes les consommations inutiles" afin d'être à l'abri d'une pénurie d'énergie au cours de l'hiver.

    Des mesures concrètes qui vont dans le sens de l'objectif fixé par l'exécutif : "réduire de 10 % les consommations énergétiques au niveau national" sur les deux prochaines années, soit d'ici 2024. Mais pas seulement, puisque ce plan de sobriété pose les jalons de la neutralité carbone, à atteindre à l'horizon 2050.

    📌
    Prolongez votre lecture autour de ces articles :
    Hausse prix de l'énergie : le bouclier tarifaire maintenu en 2023

    Chèque énergie exceptionnel : qui va pouvoir en bénéficier ?
    Chauffage au fioul : une aide de 200 € maximum mise en place

    Quelles sont les principales mesures qui concernent les particuliers ?

    Le chauffage des logements érigé en priorité

    Dans un contexte marqué par l'accélération du changement climatique et la flambée des prix de l'énergie, le chauffage est l'une des cibles prioritaires du plan de sobriété énergétique. À ce titre, le Gouvernement en appelle à la responsabilité de chacun et émet plusieurs recommandations à appliquer dès cet hiver. Bercy met notamment l'accent sur 5 "gestes clés" à adopter "dans la durée" :

    1. régler son chauffage à 19 °C maximum dans les pièces principales et baisser la température à 17 °C dans les chambres. La climatisation doit, elle, être fixée à 26 °C, lors des périodes de grosses chaleurs ;

    2. baisser la température de son chauffe-eau à 55 °C, tout en veillant à rester moins longtemps sous la douche ;

    3. éteindre tous les appareils qui ne sont pas utilisés ou en veille ;

    4. décaler l'utilisation de certains appareils électriques en dehors des heures de pointe de demande électrique - entre 8 et 13 heures et entre 18 et 20 heures - pour éviter d'éventuelles coupures en cas de pics de consommation ;

    5. s'équiper de thermostats programmables : ces programmateurs de chaudière intelligents seront rendus obligatoires d'ici 2025 dans tous les logements. Une prime allant jusqu'à 65 € par ménage est possible via le programme de certificats d'économies d'énergie (CEE) pour l'installation d'un programmateur sur une chaudière existante.

    "La mobilisation générale est lancée", a plaidé la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, tout en soulignant que ces éco-gestes volontaires relevaient "du bon sens, au service de la planète et de notre indépendance énergétique".

    👉
    À noter :
    À la demande des services publics, Enedis est autorisé à suspendre temporairement, du 15 octobre au 15 avril 2023, le déclenchement automatique des ballons d'eau chaude de 4,3 millions d'abonnés français, de 12 à 14 heures. "L'enclenchement habituel en heures creuses de 12 heures à 14 heures du ballon d'eau chaude basculera pendant la nuit, entre 22 heures et 8 heures", précise Enedis. Cette mesure de sobriété énergétique, effectuée à distance via les compteurs Linky, n'aura aucune incidence sur la facture d'électricité ou le confort des consommateurs concernés, puisqu'elle n'entraînera pas d'interruptions d'eau chaude. "Ce dispositif de décalage durant la nuit permet d'économiser l'équivalent de 2,5 GW, soit l'équivalent de la consommation de Paris", souligne le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité.

    Les aides revalorisées pour remplacer les chaudières à énergie carbonée

    Par ailleurs, pour inciter les Français à réaliser des travaux d'amélioration de l'habitat et leur permettre de diminuer leurs factures énergétiques, l'État va renforcer les aides destinées à remplacer les systèmes de chauffage les plus énergivores.

    pompe_a_chaleur_aides

    La pompe à chaleur, un investissement rentabilisé sur le long terme grâce aux économies d'énergie réalisées

    Les ménages habitant un logement individuel vont pouvoir bénéficier d'aides allant jusqu'à 9 000 € en passant d'une chaudière au gaz à une pompe à chaleur, voire jusqu'à 15 000 € dans le cas d'un remplacement d'une vieille chaudière par une chaudière à granulés de bois performante, détaille le Gouvernement.

    💡
    Bon à savoir :
    En réponse à la flambée des prix de l'énergie, exacerbée par la guerre en Ukraine, le Gouvernement a présenté, mi-mars, son 
    plan de résilience économique et social. Dans ce cadre, depuis le 15 avril, l'aide MaPrimeRénov' est relevée de 1 000 € pour encourager les particuliers à remplacer leur chaudière au fioul ou à gaz par une pompe à chaleur (y compris hybride) ou une chaudière biomasseEt ce, quelle que soit la tranche de revenus du foyer. Censée prendre fin au 31 décembre 2022, cette hausse des forfaits est maintenue au moins jusqu'au 31 mars 2023En parallèle, jusqu'au 30 juin 2023, une aide complémentaire de 1 000 € peut être accordée aux particuliers désireux de remplacer leur chaudière au fioul, via le dispositif des CEE.

    Des aides publiques doivent aussi "permettre un reste à charge de 250 € en moyenne par appartement pour raccorder un bâtiment de logements collectifs à un réseau de chaleur, grâce à MaPrimeRénov'", précise Matignon. Toujours dans cette optique de faire la chasse au gaspillage d'énergie, l'individualisation des frais de chauffage dans les bâtiments collectifs, dont l'obligation est déjà existante, doit être "davantage respectée".

    Un bonus sobriété pour une consommation d'électricité responsable

    Pour encourager les ménages à réduire leur consommation d'énergie, un système de bonus énergétique va être mis en place. Les foyers amenés à maîtriser leur consommation énergétique cet hiver pourront "recevoir une prime sur leurs factures de gaz ou d'électricité".

    Face aux craintes de tensions sur le réseau, ces mesures incitatives vont être ou sont déjà proposées par plusieurs fournisseurs d'énergie, comme Engie, TotalÉnergies ou EDF. Le montant des remises accordées, qui pourra atteindre plusieurs dizaines à plusieurs centaines d'euros, sera proportionnel aux économies d'énergie réalisées par le client ou dépendra de défis journaliers à relever les jours de tension sur le réseau électrique.

    😉 Le Conseil Habitatpresto : agissez sur votre consommation !

    Face au "risque de tension accru" sur le réseau électrique, le dispositif Ecowatt a été créé pour "permettre à chacun d'agir sur sa consommation d'électricité", afin d'anticiper les éventuelles coupures de courant hivernales, lors des périodes de forte consommation ou lors des vagues de froid. Cette "météo de l'électricité" indique en temps réel le niveau de consommation d'électricité dans chaque région française (raisonnable, élevée ou anormalement élevée) et classe chaque journée selon un code couleur (vert, orange ou rouge). En parallèle du site Internet dédié, l'application mobile Ecowatt a aussi vu le jour. Elle propose aux usagers de recevoir directement des alertes "vigilance coupure" sur leur smartphone. Une fois avertis par SMS ou par mail, les consommateurs "savent quels éco-gestes simples sont les plus efficaces et à quel moment les appliquer".


    Références :

    Chaudière Chauffage Electricité / Ventilation Part
    Adrien Maridet

    Adrien Maridet

    Rédacteur web Habitatpresto

    Adrien, rédacteur web pour Habitatpresto. Fort de mon expérience de journaliste (un métier “passion” que j’ai eu la chance d’exercer pendant six ans), j’aime rechercher, recueillir, recouper et vulgariser l’information sur des sujets divers et variés. J’espère vous aider à travers mes conseils ou bons plans à trouver des réponses à vos questionnements autour de votre ou vos projets à venir.

     

    Confidentialité