Aérateur permanent : le must pour les pièces très humides

Mis à jour le 22/11/2023
Dans cet article :

    Si les nouvelles habitations sont équipées de ventilation mécanique contrôlée (VMC), les logements les plus anciens ont besoin d’installer un système d’aération et de ventilation, l’aération naturelle n’étant pas suffisante. Les aérateurs permanents, ou les ventilations mécaniques réparties (VMR), représentent la meilleure option à installer dans les pièces humides de sa maison. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur les aérateurs permanents. 

    Qu’est-ce qu’un aérateur permanent ? 

    Un aérateur ou un extracteur est différent de la ventilation mécanique contrôlée (VMC), et souvent plus silencieux et moins énergivore qu’une VMC. L’aérateur permanent, ou la ventilation mécanique répartie (VMR), peut fonctionner de façon continue dans certaines pièces d’un logement. 

    Les aérateurs s’installent dans les pièces humides d’une habitation, afin d’éviter la condensation intérieure. Comment cela fonctionne ? Les aérateurs évacuent l’air vicié d’une pièce en permanence : même lorsqu’ils sont à l’arrêt, l’aération naturelle continue. Il est aussi possible d’ajouter une ventilation à l’extraction d’air, en installant un ventilateur interne qui augmente le débit d’air extrait.

    Quelle est la différence avec une VMC ? 

    La VMC renouvelle l’air frais d’un logement à la fois en apportant de l'air neuf de l'extérieur et en extrayant l’air intérieur pollué, tandis que l’aérateur ne fait qu’extraire l’air pour l’expulser à l’extérieur. De plus, le système de la VMC crée un grand circuit d’air et utilise un extracteur unique, alors que le système de VMR fonctionne avec plusieurs aérateurs dans un circuit plus court, ce qui est également moins énergivore. 

    L'aérateur permanent n'est pas adapté à tous les logements, faites conseiller par un professionnel

    Pourquoi installer un aérateur permanent ?

    La VMR et les aérateurs sont des options intéressantes en rénovation de logements anciens, qui ne possèdent pas de VMC, ou lors de la construction de nouvelles pièces (salle d’eau, buanderie, WC,...). La lutte contre la pollution de l’air intérieur est indispensable à la bonne santé des occupants et à la bonne conservation du bâtiment. 

    C’est pourquoi l’aération permanente, voire la ventilation, ne peut être négligée dans les pièces humides. De plus, l’aérateur permanent est plus efficace qu’un aérateur intermittent car il a moins de risques de présenter des problèmes électroniques. 

    Une bonne aération permet de respecter les règles d’hygiène et améliore le confort de vie des habitants (évite la condensation de vapeur d’eau, formation de buée, etc.), tout en préservant l’intérieur des dégâts que pourrait causer l’humidité stagnante. 

    Quel modèle choisir ?

    Le choix du modèle d’aérateur permanent dépendra des pièces dans lesquelles il est installé: 

    • Dans une pièce où se trouve une source de combustion (poêle, chaudière, réchaud,...) il est nécessaire de placer deux grilles d’aération sur le mur, une en hauteur près du plafond et une vers le sol, de sorte à créer une circulation d’air. 
    • Dans les pièces humides (salles d’eau, cuisine,...) un seul aérateur placé en hauteur suffit, car l’air chauffé (par le chauffage ou porté par l’humidité) montera naturellement jusqu’à la grille. Dans ces cas les entrées d’air frais se font par les portes intérieures (détalonnées ou qui manquent d’étanchéité) ou parfois par les grilles d’aération des fenêtres. 

    Il existe différents modèles d’aérateurs permanents et le choix varie en fonction du débit, de la consommation électrique, du niveau sonore. Certains sont dotés d'un clapet anti-retour pour éviter la formation de courants d’air. 

    Quel est le prix d’un aérateur permanent ? 

    Un aérateur motorisé complet peut coûter entre 28 et 120 €. En revanche, un aérateur électrique performant peut valoir entre 110 € et 550 € par aérateur, sans compter la pose.

    Habitatpresto worker
    Le Conseil Habitatpresto :
    Pensez aux astuces de grand-mère contre l’humidité !
    En attendant d’installer une VMR et des aérateurs permanents dans vos pièces les plus humides, vous pouvez toujours appliquer les remèdes de grand-mère pour vous débarrasser de l’humidité. Bicarbonate de soude, argile concassée, litière pour chats... plusieurs astuces sont efficaces pour absorber l’humidité de façon naturelle ! Attention, elles ne remplacent pas une VMC ou un système de ventilation !
    Electricité / Ventilation Part
    La Rédaction Habitatpresto

    La Rédaction Habitatpresto

    Equipe de rédaction

    La rédaction d’Habitatpresto regroupe des passionnés de travaux, de DIY et de décoration.

    Commentaires