Covid-19 : à quoi ressemble le quotidien des artisans BTP ?

Par Philippine Jegousse, publié le 09/04/2020

VOS REACTIONS. Vous avez été nombreux à répondre à notre appel à témoignages lancé le 31 mars, pour parler de votre quotidien de pro du BTP, complètement chamboulé par la pandémie de covid 19. Entre les fournisseurs qui ne vous livrent plus et les clients qui ne veulent pas vous recevoir, l'argent a du mal à rentrer dans les caisses et la situation est extrêmement difficile pour la majorité d'entre vous. Même si une minorité arrive à adapter son activité aux contraintes du confinement. Détails.


Covid 19 : 4 difficultés que rencontre le secteur du BTP


Bon nombre d'entre vous ont dû arrêter les chantiers, se mettre au chômage partiel, voire fermer leur entreprise, car les obstacles sont parfois insurmontables à franchir depuis le confinement  :


1. Les fournisseurs sont fermés

Beaucoup de témoignages que nous avons reçus évoquaient les difficultés, voire l'impossibilité, à vous approvisionner en matériaux.

"Depuis le début du confinement, je ne peux plus travailler sur des chantiers de salles de bains car mes fournisseurs sont fermés pour leurs livraisons. Ils tiennent juste à notre disposition les matériaux et matériels qu’ils ont encore dans leurs stocks ." 


2. Les clients ne veulent pas vous recevoir

La plupart des clients, confinés chez eux, ne veulent plus et ne peuvent plus recevoir les artisans :

"Mon activité est complètement à  l'arrêt depuis le 17 mars dernier. En effet nous ne pouvons pas aller chez des clients au risque de se rapprocher et par solidarité pour respecter le confinement."

"Les clients ont peur du Coronavirus donc confinement total, j’ai arête mon activité jusqu’à la fin du confinement"


3. De nombreux particuliers reportent ou annulent leurs projets

Votre situation économique est très difficile avec des clients qui reportent leurs travaux jusqu'à nouvel ordre. Beaucoup d'entre vous nous ont fait part de leur sentiment d'isolement et de leur angoisse car l'argent ne rentre pas.

"Je ne reçois plus d’appels et de demande de devis c’est très dur en ce moment."

"Depuis le confinement je n'ai plus exercé, si je ne travaille pas je touche 0 euro, ceci commence à être inquiétant au niveau économie et finance. Dans tous les cas pour le côté professionnel il faut vraiment vite que les choses bougent qu'il y ait des alternatives si ce confinement est prolongé."

"Le confinement comme pour la majorité des personnes et surtout des responsables de sociétés, je le supporte très mal. En réalité, on doit faire attention non seulement à nos santés physiques, mais aussi à la santé financière de nos entreprises; donc double peine." 


4. Des difficultés pour obtenir les aides de l'Etat

Malgré le panel d'aides fiscales mises en place par l'Etat au début du confinement, la réalité sur le terrain est tout autre ...

"Je suis atteint par le covid et je suis très fatigué et je n'ai aucune aide de la banque, ni de l'administration"

"J'ai voulu demander un crédit, mais je ne peux pas l'obtenir, je suis indépendant et je n'ai pas 3 ans d'existence. "

"Je vais faire le dossier pour essayer de toucher la prime de 1500 € de l'Etat mais sans être convaincue car il faut lire les petites lignes..."

Ces articles vont vous être utiles :


Anticipez la reprise et trouvez de nouveaux chantiers dès maintenant !


Les artisans font preuve de courage et tentent de s'adapter au mieux


Malgré le tableau assez noir vu au dessus, certaines entreprises arrivent à s'adapter à cette période de confinement. Nous avons reçus quelques témoignages optimistes, qui vous donneront sans doute de l'espoir.


1. Vous poursuivez les chantiers, avec de grandes précautions

Certains d'entre vous poursuivent leur activité sur des chantiers vides de préférence, en prenant toutes les précautions nécessaires que vous pouvez notamment retrouver dans le guide de préconisations de l'OPPBTP :

"Malgré l'épidémie COVID-19 on continue de travailler avec les précautions masque et gants !!! de préférence sur chantier vide. il y a des clients qui préfèrent profiter de l'épidémie pour faire leurs travaux de placo, peinture, carrelage."

"Je travaille toujours en me protégeant, je demande au client de mettre une distance entre nous."

Cet article va vous intéresser : Covid 19 : comment réorganiser son planning de chantier ?


2. Vous travaillez à distance avec vos clients

Certains d'entre vous arrivent à réaliser des devis à distance et gardent un maximum contact avec leurs clients. 

"Les seul rdv que je peux prendre c'est sur de la construction de villas car je peux travailler de chez moi via téléphone pour les premières démarches. "

"J'ai installé mes bureaux chez moi pour me mettre à jour des devis et mis en place des demandes de devis en ligne et des vidéo-discutions quand c'est nécessaire."

"Je garde quand même une astreinte pour les vraies urgences. [...] Sinon j’essai au maximum de dépanner par téléphone (visio,…)"

Cet article va vous intéresser : BTP : 5 outils pour communiquer à distance avec ses clients


Habitatpresto Pro vous aide à trouver des chantiers pour la reprise de votre activité !


3. Vous en profitez pour faire ce que vous repoussiez sans cesse

Vous en profitez également pour vous occuper en traitant la paperasse en retard et en rangeant les stocks, outils et matériaux.

"Le seul avantage c’est que j’en profite pour faire du tri, des papiers, du rangements, m’occuper des enfants,…"


Nous tenons à remercier tous les professionnels du bâtiment qui ont accepté de témoigner sur leur quotidien. Merci pour cet éclairage indispensable, qu'on ne peut avoir que lorsqu'on est sur le front, comme vous !


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés