Confidentialité

Comment sécuriser une baie vitrée contre les effractions ?

Comment sécuriser une baie vitrée contre les effractions ?

Comment sécuriser une baie vitrée contre les effractions ?

Rien de pire pour gâcher les vacances, que de constater à votre retour que vous avez été victime d'une effraction ! Chaque année, le Ministère de l'Intérieur recense près de 4/1.000 cambriolages. Si les malfaiteurs privilégient généralement la porte d’entrée pour passer inaperçus, les fenêtres et baies vitrées constituent un second point de passage qu'il est important de protéger. Quelles sont les solutions pour sécuriser ma baie vitrée ? Voici quelques conseils pour partir l’esprit tranquille ! 


Vous souhaitez partir en vacances l'esprit tranquille ? N'attendez pas pour faire installer une alarme chez vous !


4 conseils pour sécuriser vos baies vitrées face aux cambrioleurs

Votre maison comporte de grandes baies vitrées ? Le balcon de votre appartement est situé au premier étage ? Certaines configurations de logements peuvent attirer les cambrioleurs pour leur facilité supposée d’intrusion. Alors, si vous voulez partir en vacances l’esprit serein, voici nos conseils pour renforcer la sécurité de vos baies vitrées :


1. Renforcer le vitrage pour sécuriser une baie vitrée

Une baie vitrée est une ouverture sur votre intérieur. Elle peut attirer les regards indiscrets. Cibles faciles des effractions, les vitres constituent l'une des faiblesses de votre logement. C’est pourquoi il est indispensable de la sécuriser. Comment faire ? En s’intéressant justement au vitrage

En plus de gagner en isolation thermique et sonore, un vitrage robuste peut devenir très dissuasif pour les cambrioleurs. Leur résistance est classée selon la norme européenne EN 356 :

  • De P1A à P5A : double vitrage et vitrage anti-projection / anti-vandalisme
  • De P6B à P10B : vitrage feuilleté ou vitrage anti-effraction à haute protection et triple vitrage. Ceux-ci sont conçus pour résister jusqu' à 70 coups de hache au même point d’impact avant d’éclater. 

Voyons cela plus en détail. 

Le double-vitrage simple

Avec une épaisseur de 4 à 6 mm, le double vitrage est d’une solidité imparable. On estime que pour le rompre, il faut le forcer pendant au moins une minute. 

Son prix ? Calculez entre 70 € et 155 € le mètre carré.

Le double vitrage anti-vandalisme

Il peut être composé de 6 feuilles PVB (polybutyral vinylique) qui lui apportent une grande résistance. En outre, son épaisseur peut atteindre jusqu'à 10 mm.

Il faudra compter environ 90 € le mètre carré pour s’équiper. 

Le vitrage anti-effraction ou « à protection renforcée » 

C’est une arme redoutable contre les voleurs. Il s’agit d’un millefeuille de verre séparé par une pellicule plastique en PVB très résistante. Ce verre a de quoi décourager tout cambrioleur : de classes P6B à P10B, on estime qu’il faut entre 4 et 6 minutes pour le briser.

D’autre part, il a la particularité d'être résistant au feu, aux jets et aux chocs. Son assemblage en millefeuille est fait de telle façon que les éclats de verre restent bloqués entre deux parois en cas de rupture. Cela permet de protéger les résidents et de ne pas se blesser. Le bémol ? Son poids ! Bien que résistant, il peut constituer un obstacle en cas d’incendie s’il est nécessaire aux pompiers de le briser. 

Côté prix, il faudra compter entre 120 € et 300 € le mètre carré auquel s'ajoute la pose dont le prix varie selon le type de fenêtre (entre 200 € et 650 €). 

Le triple vitrage

Constitué de trois vitres séparées par une couche d'air ou de gaz, il est très recommandé dans les régions froides pour ses qualités isolantes. Très résistant, des cambrioleurs peuvent s'attarder jusqu’ à 6 minutes pour le rompre.

Son prix ? Entre 600 et 2 000 € selon le type de fenêtre.

Changer de fenêtre et profiter d’aides de l’Etat. 

Le changement des fenêtres permet de sécuriser vos baies vitrées mais aussi d’améliorer le confort thermique de votre maison. Le double ou triple-vitrage constitue un élément d’isolation et donne lieu à des aides à la rénovation énergétique.  Ainsi vous pouvez bénéficier de : 

N’hésitez pas à vous renseigner auprès du réseau Faire ou de l’antenne de l’ANAH la plus proche de chez vous. 


Obtenez le meilleur prix pour vos futures fenêtres avec des devis comparatifs !



2. Ajouter des verrous pour sécuriser vos baies vitrées

Dans la pratique, il est assez facile de forcer une porte coulissante. Son ouverture non sécurisée est son point faible. En effet, il suffit de quelques secondes pour la forcer avec de simples outils. Pour pallier cela, la simple pose d'un verrou sur votre baie vitrée peut suffire à décourager les malfaiteurs. 

Dans le commerce, on trouve 3 types de verrous à prix modiques :

  1. Le verrou simple, sans clef. C’est le moins sûr des verrous, car l'ouverture se fait simplement en actionnant le pêne ou un bouton.
  2. Le verrou à clef : certainement le plus efficace et économique ! Il se fixe sur le vantail intérieur et solidarise les deux vantaux grâce au pêne placé sur le vantail extérieur, les rendant ainsi inamovibles. L’intrus se trouvera alors dans l’impossibilité d’ouvrir la baie et de séparer les vantaux. Nous vous recommandons un verrou à clefs, plus difficile encore à contrecarrer.
  3. Le verrou semi-automatique : aussi dissuasif que le deuxième, il a la particularité de se bloquer seul, sans clé, après fermeture de la baie. Attention, déconseillé aux étourdis qui pourraient rester enfermés dehors !

D’un point de vue du prix, les verrous sont une option très économique. Ils dépassent rarement les 40 € et se procurent facilement dans les quincailleries.

Il est également possible de sécuriser vos ouvertures de fenêtre avec des poignées verrouillables. Elles remplacent vos poignées classiques et ne fonctionnent qu'une fois qu'elles sont déverrouillées par clé. Une solution efficace et modique (les premiers prix débutent à 15 €). Elle présente également l'avantage de protéger les enfants en bas âge qui aiment jouer avec les poignées.

Poignée avec serrure qui ferme à clef

Poignée avec serrure qui ferme à clef


3. Les volets pour renforcer la sécurité des baies vitrées et fenêtres

Il est possible de bloquer l’accès aux portes baies vitrées grâce à des volets. Nous vous recommandons d'opter pour un système :

  • Volets roulants. Ce sont ceux qui offrent la meilleure protection.
  • Volets coulissants. Plus esthétiques, ils fonctionnent de la même manière que la baie vitrée à galandage ; les vantaux se superposent et s'encastrent dans le mur, de quoi gagner en espace et en esthétisme.

Pour les baies vitrées battantes, les volets éponymes sont plus adaptés. Ils sont cependant moins résistants.

volet roulant baie vitree

Les volets roulants sont les plus protecteurs contre les tentatives d'effraction

Les volets anti-effraction

Pour plus de protection, vous pouvez également opter pour des volets anti-effraction. Doté d’un système anti-soulèvement, il est très dissuasif. Enfin, n’hésitez pas à doter vos volets d’un système de verrou. 

Volets internes ou externes ? 

Ce choix dépend de vos priorités ! Si vous préférez une meilleure isolation et sécurité, optez pour un volet extérieur. Si vous recherchez l'esthétisme, le volet intérieur ou coulissant répondront mieux à vos attentes.

Combien coûtent les volets ? 

Les premières gammes de prix des volets coulissants débutent à 200 € et leur tarif peut s’élever jusqu’à 1000 € en haut de gamme. Le prix des volets roulants avoisine les 500 €.


Pour une pose parfaite , passez par un professionnel !


4. Les alarmes et systèmes automatisés en complément de la sécurité des baies vitrées

Sans doute le système le plus rassurant pour son côté bruyant, l'alarme a l'avantage d'alerter à plusieurs mètres à la ronde d'une tentative d'intrusion, de quoi solidariser le voisinage. C’est donc une bonne option pour pour compléter le système de sécurité de votre baie vitrée.

alarme maison

L'alarme est utile pour faire fuir les cambrioleurs rapidement

Quelle alarme choisir ? 

Il existe plusieurs grands types d’alarme parmi lesquels : 

  • Les alarmes filaires qui sont reliées à un réseau filaire qui fonctionne avec une connexion internet ou un service de télésurveillance ;
  • Les alarmes connectées sans fil
  • Les solutions domotiques pouvant être pilotées à distance, etc. 

En fonction de votre logement et de vos besoins, un dispositif sera plus adapté qu’un autre. 

💡 
Cet article va vous intéresser :
Cambriolage : les 5 systèmes de protection les + efficaces

Renforcer la sécurité de l’alarme avec des capteurs 

On peut ajouter des options à son alarme sous forme de capteurs. Chaque alarme peut être personnalisée avec des capteurs de :

  • Mouvements ;
  • Intrusion / ouverture ;
  • Feu / gaz ;
  • Projection ;
  • Chocs ;
  • Bris de glace. 

En cas de stimulation, l'alarme diffuse une fumée blanche opaque ou émet un son très bruyant, de quoi effrayer les cambrioleurs.

Une alarme combien cela coûte ? 

Le prix d’une alarme dépend du modèle et des options choisies. Il varie entre 100 € et 5 000 € pour le système le plus complet avec vidéo surveillance. 

Installer une alarme anti-intrusion peut vite revenir onéreux. En effet, pour garantir une haute surveillance, il est préférable d'opter pour un système complet, c'est-à-dire de sécuriser toute la maison. 


Sécurisez votre maison et assurez la protection de votre famille en faisant installer une alarme chez vous !


Si votre budget ne vous le permet pas, renforcez la sécurité sur les points d'accès (portes, fenêtres et baies vitrées et toit). Équipez vos pièces à risque en priorité !

La Rédaction vous recommande :
👉 Départ en vacances : 17 choses à faire avant de quitter la maison

😉 Le Conseil Habitatpresto : Entretenir ses vitres, une assurance de longévité ! 

L’entretien des vitres de vos baies vitrées participe de votre sécurité. Il est essentiel pour maintenir leur résistance. Choisissez des produits non corrosifs ou agressifs pour les nettoyer. Pour la planète, privilégiez des produits bio, respectueux de l’environnement. 

 
Références : Leroy Merlin & Castorama

Fenêtres Part
Philippine Jegousse

Philippine Jegousse

Responsable éditoriale pour Habitatpresto

Philippine JEGOUSSE, responsable éditoriale Habitatpresto : Diplômée en rédaction technique, je rédige depuis 2015 pour des blogs du secteur de l'Habitat. J’ai à coeur de vous fournir des infos utiles et claires pour vous aider à réussir vos travaux de rénovation.

23/10/2021

Pourquoi mon poêle à granulés s'éteint tout seul et que faire ?

On vous dit quoi faire si votre poêle à granulés s’éteint tout seul, et les possibles raisons de ce brusque arrêt.

Lire la suite

22/10/2021

Erreur EA sur une chaudière Leblanc : causes & solutions

Votre chaudière Leblanc affiche le code erreur EA ? On vous dit ce que ça signifie et ce que vous pouvez y faire.

Lire la suite

20/10/2021

Erreur F28 sur une chaudière Vaillant : causes & solutions

Votre chaudière Vaillant affiche un code erreur F28 et vous ne savez pas quoi faire ? On vous explique.

Lire la suite

19/10/2021

Cheminée qui fume : 6 raisons et leurs solutions

Votre cheminée fume ? Entre la hauteur du faîtage, un conduit bouché ou encore les entrées d'air, les causes sont multiples. Mais les solutions aussi...

Lire la suite

19/10/2021

Installer un chauffage au bois : les bonnes questions à se poser

Si vous avez l'intention d'acheter et d'installer un chauffage au bois, découvrez ce qu'il faut prévoir avant l'achat : conduit de fumée, stockage...

Lire la suite

19/10/2021

5 astuces pour lutter contre l'humidité chez soi

Traces de moisissures, condensation sur les vitres ? Votre logement est peut-être trop humide... Découvrez nos 5 astuces pour traiter le problème !

Lire la suite