Ponts thermiques et problèmes de condensation : que faire ?

Mis à jour le 15/01/2024
Dans cet article :

    La condensation, bien que normale dans certains cas, peut révéler des problèmes sous-jacents, notamment liés à des ponts thermiques. Mais en agissant de manière ciblée, par exemple en renforçant l'isolation et en contrôlant l'humidité, vous pouvez prévenir ces problèmes. Habitatpresto vous dit tout !

    Qu’est-ce qu’un pont thermique ?

    Les ponts thermiques sont des “zones” dans une structure d’un bâtiment où l'isolation thermique est rompue. Concrètement, il s’agit d’un défaut dans l’isolation du logement qui entraîne des déperditions de chaleur et peut entraîner des variations de température à l'intérieur de votre maison. Les conséquences ? Des factures énergétiques plus élevées et un inconfort thermique, été comme hiver.

    Le lien entre pont thermique et problèmes de condensation

    Au sein d'une habitation, la condensation est un phénomène courant, surtout dans des espaces tels que la salle de bain, après une douche, lors de l'utilisation de la machine à laver, ou encore dans la cuisine. Cependant, une vigilance particulière s'impose si cette condensation devient constante. 

    La condensation se manifeste lorsque l'air chaud entre en contact avec des surfaces froides. Si les ponts thermiques sont présents, ces surfaces froides peuvent être plus nombreuses, et créent un environnement propice à la condensation. Il est alors important d’agir rapidement car ce phénomène peut entraîner des dégâts importants comme la croissance de moisissures, des dommages structurels et des problèmes de santé.

    Engagez un expert pour réaliser un audit thermique de votre logement et vous proposer des solutions appropriées !

    Comment combattre les ponts thermiques et la condensation ?

    Il est possible d’éviter les problèmes de condensation liés aux ponts thermiques en régulant le taux d’humidité du logement, et/ou en réalisant des travaux plus importants comme :

    • Renforcer l'isolation thermique du logement en ciblant les zones identifiées comme des ponts thermiques. Des matériaux isolants comme la laine de verre ou des plaques de polyuréthane peuvent être utilisés pour améliorer l'efficacité énergétique. L'isolation par l'extérieur (ITE) reste la plus efficace.
    • Installer une ventilation adéquate pour minimiser l'accumulation d'humidité. Des systèmes de ventilation mécanique contrôlée (VMC) peuvent être installés pour réguler le taux d'humidité à l'intérieur.
    • Vérifier l'étanchéité des fenêtres et portes. Des installations de qualité contribuent à réduire les pertes de chaleur et à prévenir la condensation.
    • Régler le système de chauffage de manière équilibrée pour éviter les variations brusques de température. Optez pour un thermostat programmable connecté, une prime “Coup de pouce thermostat” en vigueur permet de réduire son coût !
    • Engagez un expert qui réalisera un diagnostic d’humidité. Une étude qui définira exactement d’où vient le problème d’humidité ou de condensation et permettra de trouver la meilleure solution.
    Habitatpresto worker
    Le Conseil Habitatpresto :
    Pour vos travaux d’isolation, faites appel à un artisan RGE !
    Pour rendre vos travaux d'isolation plus accessibles, l'État propose des aides comme MaPrimeRénov', l'éco-prêt à taux zéro et la TVA réduite à 5,5 %. Ces aides peuvent considérablement réduire vos dépenses. Pour en profiter, respectez les critères, dont le plus important : le recours à un artisan certifié RGE.


    Electricité / Ventilation Humidité / Etanchéité Isolation Part VMC
    La Rédaction Habitatpresto

    La Rédaction Habitatpresto

    Equipe de rédaction

    La rédaction d’Habitatpresto regroupe des passionnés de travaux, de DIY et de décoration.

    Commentaires