Trouvez les meilleurs conseils pour vos travaux
DEVIS GRATUITS
Accueil Guide travaux
Rénover pour louer avec les aides de l'Anah

Propriétaires bailleurs : les aides de l'Anah pour la rénovation

Vous possédez un bien à louer, pour le rénover, découvrez les aides de l'Anah disponibles, leurs montants, leurs conditions et comment procéder pour pouvoir en bénéficier. Car ce n'est pas sans contrepartie que celles-ci sont proposées !
Le , par Aude
rénovation bien immobilier aide Anah

Vous possédez un appartement ou une maison que vous aimeriez louer mais il faudrait d'abord remettre en état le logement ?

Il est possible de faire une demande auprès de l'Anah, l'Agence Nationale de l'Habitat, pour vous aider à financer des travaux qui peuvent être lourds à supporter pour votre budget.

Ce coup de pouce peut vous permettre de rénover la salle de bain, les WC ou le réseau électrique, d'eau tout aussi bien que la toiture si celle-ci doit être rénovée.

Quelles sont les aides de l'Anah pour rénover un logement lorsque l'on souhaite le louer ? Quel est le montant maximal des aides financières de l'Anah ? Quelles sont les conditions pour bénéficier des aides de l'Anah pour rénover et isoler son logement ? 

Découvrez ce qu'il est possible de faire et sous quelles conditions !

 

Les aides de l'ANAH pour la rénovation d'une location

 

Être propriétaire ne veut pas toujours dire avoir le budget pour entretenir et remettre à neuf des installations ou équipements du logement loué sans difficulté. Lorsque les travaux à faire sont trop lourds à supporter pour le budget, la location que vous pourriez louer, reste dans l'état et même parfois non habitable par manque de confort. 

Si vous devez refaire entièrement une salle de bain, entre les arrivées d'eau, la baignoire ou la douche, les lavabos et peut-être les WC, la facture risque d'être élevée. Entre votre logement principal et cette location, difficile de ne pas faire choix pour les dépenses de rénovation. 

Découvrez ce qu'il est possible de faire et quelles aides sont disponibles pour vous aider à financer votre projet. Si vous êtes propriétaire résident, un article dédié aux aides de l'Anah existe. Nous avons également traité la question des aides de l'Anah pour la rénovation thermique des logements.

aide rénovation location anah

 

Montant des aides pour la rénovation de l'Anah pour les propriétaires occupants

Les aides possibles que l'Anah peut vous apporter pour la rénovation de votre location :

  • Pour les travaux de rénovation
    • 25 % du montant total des travaux HT avec un maximum de 187.5 par m2 dans la limite de 15.000 euros par logement.

  • Pour les travaux de mise en sécurité et salubrité :
    • 35 % du montant total des travaux HT, avec un maximum de 262.5 € par m2 dans la limite de 21.000 euros par logement.

  • Pour les gros travaux de réhabilitation d'un logement indigne ou très dégradé
    • 35 % du montant total des travaux HT, avec un maximum de 350 € par m2 dans la limite de 28.000 euros par logement.

De plus, si vos travaux permettent de baisser la consommation énergétique de votre location de 35% au minimum, vous pouvez cumuler l'aide Habiter Mieux. 

Conditions et engagements pour bénéficier d'une aide à la rénovation de l'Anah 

Pour pouvoir demander l'aide de l'Anah pour rénover un logement à louer, il faut établir un diagnostic avec un conseiller de l'Anah.

Les travaux n'ont pas forcément à voir avec la rénovation énergétique, ils peuvent tout aussi bien être des travaux pour renforcer la structure de la maison suite à des mouvements de terrain, refaire la toiture ou changer des fenêtres simple vitrage !

Cet octroi d'aide par L'Anah est conditionné également à certains engagements de votre part :

  • vous vous engagez à pratiquer des loyers abordables à des personnes à ressources modestes,
  • vous vous engagez à mettre votre bien en location ou le louer pendant 9 ans minimum,
  • vous vous engagez à louer à des personnes dont les ressources se trouvent en deçà des plafonds nationaux,
  • vous vous engagez à ne pas dépasser le montant du loyer maximal que l'Anah a fixé.

A savoir que plus le montant de loyer est bas, plus la déduction fiscale dont vous pouvez bénéficier est importante :

  • 30 % de déduction fiscale pour un loyer "intermédiaire",
  • 60 % de déduction fiscale pour un loyer "sociaux ou très sociaux". 

 

NOUVEAU ! Il existe une prime exceptionnelle de 1.000 euros si vous vous engagez à confier votre logement à une structure d’intermédiation locative ou une agence immobilière sociale pour au moins 3 ans. cette aide peut être octroyée jusqu'au 31 décembre 2017.

 

 

Le Conseil Habitatpresto !

Vous pouvez également obtenir des aides au niveau régional ainsi que bénéficier d'un éco-prêt à taux zéro ! 

Article précédent
Article suivant
Habitatpresto

Voir les autres articles