Confidentialité

Isolation d'un toit plat : techniques possibles & prix à prévoir

Isolation d'un toit plat : techniques possibles & prix à prévoir

Isolation d'un toit plat : techniques possibles & prix à prévoir

Vous êtes propriétaire d'une maison au toit plat ou d'un appartement doté d'un rooftop ? Pour améliorer votre confort thermique, été comme hiver, et diminuer les nuisances sonores (bruits d'avion...), l'isolation de votre toit plat est un passage obligatoire. Quelles sont les techniques d'isolation et les isolants les plus répandus pour les toits plats ? Alors que le budget à prévoir pour l'isolation d'un toit-terrasse s'élève en moyenne entre 60 et 130 € le m2, sachez que différentes aides de l'Etat auxquelles vous pouvez prétendre sont susceptibles d'amortir le coût global de vos travaux.


Seul un couvreur possède les compétences nécessaires pour réaliser un toit-terrasse !


Sommaire :

Pourquoi isoler un toit plat ?

Un toit-terrasse mal isolé enregistre jusqu'à 30% de déperditions de chaleur ! Une bonne isolation thermique et acoustique permet :

  • de baisser les dépenses en chauffage et en climatisation ;
  • de limiter les bruits extérieurs (en particulier dans le cas d'un toit accessible) ;
  • de créer un bâtiment économe en énergie en apportant de la végétation sur le toit ;
  • d'augmenter la valeur de votre bien lors d'une revente.

Par ailleurs, un toit-terrasse bien isolé supporte mieux les intempéries et les variations de températures. Il contribue aussi à protéger la structure porteuse de la maison.

💡
Bon à savoir :
Une fois par an, il est conseillé de faire intervenir un professionnel pour l'entretien (retirer les mousses, vérifier les arrivées et évacuations d'eau...) de votre toiture plate. Il contrôlera son état et procédera, si besoin, à des petites réparations.


Comment isoler un toit-terrasse ? Techniques d'isolation possibles

Un toit-terrasse, qu'il soit accessible ou non, est en principe toujours isolé par l'extérieur. En effet, l'isolation par l'extérieur permet une meilleure étanchéité  du bâtiment et la possibilité de continuer à vivre dans la maison le temps des travaux, sans être sollicité sans arrêt par les artisans.

👉 
A noter :
La pose d'un écran de sous-toiture est bénéfique, puisqu'elle renforce l'isolation de votre logement !

En revanche, l'isolation par l'intérieur (ou toiture froide) engendre des problèmes de condensation sur le long-terme et est donc beaucoup moins conseillée. Elle nécessite un doublage de plafond, amené à intégrer une couche d'isolant (le plus souvent une laine minérale ou végétale) qui est posée sous la toiture.

Il existe 2 techniques d'isolation d'un toit plat par l'extérieur :

  1. l'isolation conventionnelle (ou toiture chaude) ;
  2. l'isolation inversée.

L'isolation conventionnelle 

L'isolation conventionnelle est la technique la plus pratiquée et la plus recommandée. Elle consiste à placer une couche d'isolant entre la membrane d'étanchéité et le pare-vapeur, lui-même posé sur la structure porteuse du toit

Le pare-vapeur a vocation à réduire la condensation au sein du logement, en empêchant à la vapeur d'eau de s'immiscer et de stagner dans les parois de l'habitation. L'isolant, lui, est disponible sous la forme de panneaux semi-rigides, de rouleaux ou en vrac.

Une isolation conventionnelle est plus coûteuse, plus résistante, mais aussi plus longue à installer qu'une isolation inversée. Autre particularité, les travaux d'isolation ne peuvent pas être effectués par temps de pluie.

isolation conventionnelle

Une isolation conventionnelle nécessite l'installation d'un pare-vapeur

L'isolation inversée 

L'isolation inversée procède à l'inverse de l'isolation conventionnelle : l'isolant est placé sur la membrane d'étanchéité, qui est ensuite recouverte de dalles, de carreaux ou encore de graviers. C'est une technique moins onéreuse et plus rapide à mettre en place, puisqu'elle ne nécessite pas l'ajout d'un pare-vapeur. Elle est notamment pratiquée en rénovation, lorsque la couche d'étanchéité est en bon état.

En revanche, elle présente de sérieux inconvénients sur le long-terme : l'isolant n'est pas protégé de l'humidité et perd peu à peu en efficacité. Cette option est notamment à éviter pour un toit plat à ossature bois car ce dernier se révèle être assez perméable à l'humidité et nécessite une étanchéité irréprochable.

isolation inversée

Une isolation inversée est moins coûteuse qu'une isolation conventionnelle

📌
Vous aimerez aussi cet article :
Toit-terrasse : comment gagner des m2 en exploitant sa toiture ?

Quels sont les isolants à privilégier ?

Dans le cas d'un toit plat, le choix en termes d'isolants est plus restreint que pour une isolation des murs par exemple, car les isolants doivent être robustes.

  • Pour une toiture inaccessible, vous pouvez opter pour de la laine de roche ou de la mousse phénolique ;
  • Dans le cas d'un toit-terrasse accessible, privilégiez la mousse polyuréthane, les panneaux de liège ou en verre cellulaire ;
  • Le polystyrène extrudé se prête très bien à une isolation inversée, puisqu'il s'avère être résistant aux aléas climatiques ;
  • Si vous vivez dans une région sujette aux fortes chaleurs, la fibre de bois additionnée de latex est un isolant redoutablement efficace !

La toiture végétalisée, quant à elle, apporte une double isolation à votre maison : la végétation et le substrat forment une première couche isolante, elle-même renforcée par une isolation conventionnelle. En plus d'être esthétique et de plus en plus plébiscitée, cette isolation végétale est aussi écologique. Pour toutes ces raisons, cette technique est relativement onéreuse, mais elle vous permet, en contrepartie, de réaliser des économies d'énergie, en limitant au maximum les déperditions de chaleur.

toiture végétalisée

Une représentation de coupe d'une toiture végétalisée © Le Prieuré Vegetal i.D

Quoi qu'il en soit, il est conseillé de faire confiance à des professionnels pour une réalisation dans les règles de l'art de l'isolation de votre toit-terrasse ! Il serait dommage de ne pas profiter de leur expertise et de leurs conseils pour adopter la solution la plus adaptée à votre logement.


Que votre toit plat soit accessible ou non, seul un professionnel sera en mesure d'expertiser votre habitation pour un aménagement durable !


Quel budget prévoir pour l'isolation d'un toit-terrasse ?

Pour l'isolation d'une toiture plate, prévoyez un budget moyen compris entre 60 et 130 € le m2 tout compris (installation, pose d'un pare-vapeur, isolation et finitions). Ce prix évoluera selon la technique d'isolation retenue, mais aussi en fonction de l'isolant et des matériaux choisis. Pour un toit plat végétalisé, les prix se situent rarement en dessous de 90 ou 100 € le m2 tout compris.

Pour une idée plus précise du coût de vos travaux, n'hésitez pas à faire des demandes de devis auprès de plusieurs professionnels de façon à obtenir le prix le plus juste possible pour l'isolation de votre toit-terrasse !

😉 Le Conseil Habitatpresto : bénéficiez des aides financières de l'Etat !

Si vous faites appel à un professionnel RGE (Reconnu garant de l'environnement) et si la résistance thermique de l'isolant choisi est supérieure ou égale à 4,5 m2.K/W, vous pouvez bénéficier d'aides de l'Etat, comme MaPrimeRénov', la prime énergie, l'éco-prêt à taux-zéro, la TVA à taux réduit ou encore les subventions de l'Anah. Il serait dommage de ne pas en profiter pour faire baisser le coût de vos travaux de rénovation énergétique.


Seul un professionnel RGE vous permet de profiter des aides financières de l'Etat pour vos travaux d'isolation !


Références :

Isolation Part
Adrien Maridet

Adrien Maridet

Rédacteur web Habitatpresto

Adrien, rédacteur web pour Habitatpresto. Fort de mon expérience de journaliste (un métier “passion” que j’ai eu la chance d’exercer pendant six ans), j’aime rechercher, recueillir, recouper et vulgariser l’information sur des sujets divers et variés. J’espère vous aider à travers mes conseils ou bons plans à trouver des réponses à vos questionnements autour de votre ou vos projets à venir.

20/10/2021

Erreur F28 sur une chaudière Vaillant : causes & solutions

Votre chaudière Vaillant affiche un code erreur F28 et vous ne savez pas quoi faire ? On vous explique.

Lire la suite

19/10/2021

Cheminée qui fume : 6 raisons et leurs solutions

Votre cheminée fume ? Entre la hauteur du faîtage, un conduit bouché ou encore les entrées d'air, les causes sont multiples. Mais les solutions aussi...

Lire la suite

19/10/2021

Changement d'heure : 10 façons de profiter d’1 heure de plus

Le changement d’heure vous fera gagner une heure de plus. Profitez-en pour réaliser des tâches dont vous n’avez pas le temps de vous occuper habituell...

Lire la suite

19/10/2021

5 astuces pour lutter contre l'humidité chez soi

Traces de moisissures, condensation sur les vitres ? Votre logement est peut-être trop humide... Découvrez nos 5 astuces pour traiter le problème !

Lire la suite

19/10/2021

Installer un chauffage au bois : les bonnes questions à se poser

Si vous avez l'intention d'acheter et d'installer un chauffage au bois, découvrez ce qu'il faut prévoir avant l'achat : conduit de fumée, stockage...

Lire la suite

19/10/2021

Déco Halloween : 24 idées terrifiantes repérées sur Pinterest

Pour une fête d'Halloween mémorable, une décoration terrifiante est indispensable ! Salon, entrée, jardin..., ne laissez rien au hasard !

Lire la suite