Confidentialité

Comment isoler des combles aménageables : 3 techniques

Comment isoler des combles aménageables : 3 techniques

Comment isoler des combles aménageables : 3 techniques

Vous vivez dans une maison comportant des combles aménageables ? Quelle chance ! Voici de précieux mètres carrés que vous allez pouvoir utiliser pour créer, au choix, une suite parentale, une chambre d'amis, un bureau au calme... Mais, il faut d'abord penser à une isolation performante pour un confort thermique optimal, en été comme en hiver. Avant de vous lancer, découvrez 3 techniques d'isolation et leur mise en œuvre ainsi que le budget à prévoir pour vos travaux !


Vous n'êtes pas du tout bricoleur ? Pas d'inquiétude, faites appel à un professionnel pour isoler vos combles aménageables !


Sommaire :

3 techniques pour isoler des combles aménageables

Isoler ses combles revêt une importance particulière. Et pour cause, la toiture représente entre 20 et 30 % des déperditions de chaleur constatées dans un logement. Pour isoler des combles aménageables, l'isolant utilisé peut être conditionné en rouleaux ou en panneaux. L'espace habitable, la configuration de la charpente et le climat local sont des critères déterminants pour le choix d'un isolant.

💡
Bon à savoir :
Pour limiter la pénétration de l'humidité dans les parois des combles, préjudiciable pour la performance de votre isolation et pour votre confort (phénomène de condensation intérieure), la mise en place d'un pare-vapeur ou d'une membrane d'étanchéité peut être recommandée.
 

1. L'isolation sous rampants

C'est une technique d'isolation par l'intérieur simple et rapide à mettre en œuvre. L'isolant thermique est inséré entre les chevrons, qui correspondent aux pièces de bois sur lesquelles sont fixés les éléments de la toiture.

isolation sous rampants

L'isolation sous rampants est le procédé utilisé le plus couramment

Son épaisseur maximum est égale à l’épaisseur des chevrons dans le cas d'un écran sous toiture HPV (haute perméabilité à la vapeur d'eau). Dans le cas d'un écran sous toiture non-HPV, enlevez 2 cm à cette épaisseur d'isolant pour assurer une lame d'air de 2 cm et garantir ainsi une bonne ventilation de la couverture de toit. En effet, si l'air ne peut pas circuler correctement, des problèmes d'humidité risquent d'apparaître (moisissures, champignons, insectes).

👉
À noter :
La pose de l'isolant se fait toujours du bas vers le faîtage.

2. L'isolation en double couche

Aussi appelée isolation bicouche, cette technique est celle qui offre les meilleures performances thermiques. Elle se déroule en 2 temps. La première étape correspond à la technique d'isolation en simple couche (comme expliquée ci-dessus). La seconde étape consiste à installer des suspentes, auxquelles viendront être fixées des fourrures, pour maintenir la deuxième couche d'isolant en place.

Enfin, une finition en placo avec un parement intérieur (peinture, papier peint, lambris) vient achever le chantier. Les réseaux de gaines électriques prendront place entre les plaques de plâtre et l'isolant. 

📌
Prolongez votre lecture autour de cet article :
Quel est le meilleur isolant ? Tout savoir pour bien choisir

 3. L'isolation de la toiture par l'extérieur

Si vous souhaitez isoler vos combles par l'extérieur pour ne pas empiéter sur le volume habitable, c'est la technique du sarking qui convient le mieux. Il s'agit d'une isolation sur chevrons qui nécessite une dépose des matériaux de couverture.

C'est une technique d'isolation thermique avantageuse dans le cas où vous envisagez une rénovation de la toiture et/ou de la charpente. Par ailleurs, elle offre de hautes performances thermiques et acoustiques.

⚠️
Important : 
Une isolation de la toiture par l'extérieur nécessite au préalable de faire une déclaration de travaux en mairie.


isolation par l'extérieur sarking

Pour être habitables, des combles aménageables doivent être bien isolés, que ce soit par l'intérieur ou par l'extérieur.
© ALEC Métropole Marseillaise

 

Si vous envisagez d'isoler vos combles habitables de cette manière, il est conseillé de recourir à un professionnel qualifié, car l'isolation par sarking demande un véritable savoir-faire.


Avant de faire isoler vos combles aménageables, profitez des conseils et de l'expertise d'un professionnel !


Quelle épaisseur d'isolant est nécessaire pour l'isolation de combles aménageables ?

L'épaisseur de l'isolant va dépendre du type de matériau choisi (laines minérales comme la laine de verre ou la laine de roche, la ouate de cellulose, la mousse polyuréthane...) et des performances d'isolation que vous souhaitez atteindre. Cette performance thermique est mesurée par un indicateur : la résistance thermique.

La résistance thermique (notée R et exprimée en m2.K/W) mesure la résistance qu'une épaisseur de l'isolant oppose au passage de la chaleur, mais aussi du froid. Plus la résistance thermique est élevée, plus l'isolant est performant.

Ainsi, pour l'isolation de combles aménagés en rénovation, les valeurs minimales préconisées par la Réglementation thermique 2012 (RT 2012) doivent être supérieures ou au moins égales à R= 4m².K/W. Pour ouvrir droit aux aides, il faut respecter un seuil minimal de R= 6 m².K/W pour des combles aménagés et de R = 7 m².K/W pour des combles perdus.

📌
Cet article peut aussi vous intéresser :
Isolation des combles : comment mieux isoler pour économiser ?

Quel prix au m² prévoir pour isoler des combles aménageables ?

Le coût d'une isolation intérieure de combles aménagés se situe en moyenne entre 45 et 85 € le m². Pour une isolation extérieure de combles aménageables, le budget à prévoir est plus conséquent et s'élève en moyenne entre 100 et 260 € par m² isolé.

Ces tarifs comprennent :

  • le matériel, 
  • la main-d’œuvre
  • la TVA réduite à 5,5 %, si vous faites appel à un professionnel pour la fourniture et la pose de l'isolant.


😉 Le Conseil Habitatpresto : bénéficiez des aides financières de l'État !

L'isolation des combles aménageables de votre maison est éligible à plusieurs aides de l'État, comme MaPrimeRénov', l'éco-prêt à taux zéro (rapprochez-vous de votre banque pour savoir si elle propose ce dispositif, NDLR), la TVA à taux réduit à 5,5 % ou encore la prime énergie. D'autres aides locales peuvent être mobilisables. Pour en savoir plus, contactez votre mairie ou l'Anil (Agence nationale pour l'information sur le logement). Quoi qu'il en soit, pour espérer bénéficier de ces aides à la rénovation énergétique, il vous faudra obligatoirement confier la réalisation des travaux à un professionnel RGE.


Seul un professionnel RGE peut vous permettre de profiter des aides à la rénovation énergétique pour vos travaux d'isolation !


Références :

Aménagement des combles Humidité / Etanchéité Isolation Part
Amélie DAVID

Amélie DAVID

Rédactrice web

Mes sujets de prédilection ? Le chauffage, l'isolation et la ventilation pour être bien chez soi toute l'année !