Trouvez les meilleurs conseils pour vos travaux
DEVIS GRATUITS

Rénovation en copropriété : 5 aides pour vos travaux

Découvrez les aides de l’Etat disponibles pour les copropriétés dans le cadre de travaux de rénovation énergétique !
Le , par Aurélia
Rénovation travaux copropriété

Propriétaire d’un bel appartement, vous aimeriez diminuer votre consommation énergétique et accessoirement, vos factures d’électricité. Mais dans un immeuble collectif, les aides disponibles à la rénovation sont bien méconnues et peuvent être compliquées à obtenir. Quelles sont les aides aux travaux en copropriété ? Bonne nouvelle, il y a autant d’aides de l’Etat en copropriété que pour une maison individuelle. Aide de l’ANAH, prime énergie, crédit d’impôt, etc. découvrez-les sans plus attendre pour faire vos travaux !

 

 


1. Les aides de l’ANAH : pour les bâtiments insalubres


Les copropriétés sont éligibles aux aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) pour pallier l'insalubrité du bâtiment ou de l’habitat indigne. De plus, les conditions suivantes doivent être remplies pour en bénéficier :

  • Le bâtiment doit avoir été construit avant le 1er juin 2001,
  • 75% des logements doivent être des résidences principales,
  •  Les copropriétés doivent être en difficulté financière,
  • L’immeuble doit présenter une étiquette énergétique entre D et G.

Les travaux concernent uniquement les parties communes et les équipements de l’immeuble. Ils doivent permettre une amélioration de la performance énergétique de 35 % minimum.

L’ANAH propose les aides suivantes : 

  • Jusqu'à 180 € /logement pour la prise en charge d’une assistance à maîtrise d'ouvrage, 
  • Une aide financière jusqu’à 25 % du montant HT des travaux, (plafonnée à 5.250 € par logement) pour les travaux de rénovation énergétique.

enlightenedVous aimerez aussi consulter notre Dossier spécial aides aux travaux : subvention et aides de l'Etat pour aller plus loin !


2. Le crédit d’impôt transition énergétique : 30 % de la facture en réduction d’impôt 


Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) est disponible aux copropriétés si le bâtiment est achevé depuis plus de 2 ans. Il permet de déduire 30 % du montant de la facture des impôts sur le revenu des propriétaires même s’il s’agit de travaux communs. Attention, cette aide va être en partie remplacée par le dispositif Ma Prime Rénov' dès janvier 2020.

Les travaux de rénovation énergétique concernés sont les suivants :

  • L’isolation de parois : murs, toits, planchers,
  • L’isolation des parois vitrées ou des accès vers l’extérieur,
  • L’installation d’équipements : eau chaude sanitaire et chauffage fonctionnant aux énergies renouvelables,
  • Le raccordement à un réseau de chaleur,
  • Etc.

Pour des travaux au juste prix, faites faire plusieurs devis et comparez-les !

> J'obtiens des devis et je compare gratuitement


3. La prime énergie : le vote du syndicat de copropriété indispensable


Pour bénéficier de la prime de Certificat d'Économie d'Énergie, le bâtiment doit avoir moins de 2 ans. Le syndicat de copropriété doit aussi consulter la liste des travaux de rénovation éligibles et les soumettre au vote de l’assemblée générale des copropriétaires.

Les travaux éligibles sont les suivants :


4. L’éco-prêt à taux zéro : jusqu’à 10.000 euros par logement


L’éco-prêt à taux zéro, permet de faciliter le paiement des travaux. L’éco-PTZ copropriété permet d’emprunter sans intérêts, un montant maximum de 10.000 € pour une « action simple » et par logement.

Les conditions pour y prétendre :

  • 75 % des logements doivent être des résidences principales,
  • Les bâtiments doivent être achevés avant le 1er janvier 1990.

laughBon à savoir : L’éco-PTZ individuel est cumulable avec l’éco-PTZ collectif !


Les travaux de rénovation énergétiques éligibles sont les suivants : 

  • La réhabilitation d’un  système d’assainissement non collectif,
  • L’installation ou le remplacement d’un système de chauffage avec énergie renouvelable,
  • L’installation ou le remplacement d’un système de production d’eau chaude sanitaire avec énergie renouvelable,
  • L’isolation : toit, murs,
  • Le remplacement des ouvertures : portes, fenêtres, etc.


5. Les aides locales : des financements des collectivités


Les collectivités territoriales (Région, Département, commune de résidence) peuvent aussi vous aider à financer vos travaux en copropriété. Pour être éligible, les conditions suivantes doivent être respectées :

  • L’immeuble doit être intégré à une Opération programmée d’Amélioration de l’Habitat (Opah),
  • L’immeuble doit être intégré à une Opération programmée d’Amélioration Thermique des Bâtiments (OPATB),
  • Ou intégré à toute opération décrétée par une collectivité territoriale.
     

wink Le Conseil Habitatpresto : passez par un professionnel RGE !


Pour profiter de ces aides de l’Etat pour des travaux en copropriété, il est nécessaire de passer par des professionnels Reconnus Garants de l’Environnement.


Passez par un pro pour bénéficier de la garantie décennale sur vos travaux !

> J'accède à la liste des pros

 

Pour se sentir bien chez soi, Habitatpresto.com vous suggère en ce moment :

Votre investissement se ressentira directement sur votre confort et par la suite sur vos factures. Profitez-en pour faire travailler les professionnels près de chez vous et comparez les devis, c’est gratuit !

Article précédent
Article suivant
Habitatpresto

Voir les autres articles