7 aides financières pour sortir de la précarité énergétique

Mis à jour le 17/01/2023
Dans cet article :

    La précarité énergétique touche 12 millions de Français. Cela est souvent dû à des logements énergivores, des passoires thermiques. Pour lutter contre la précarité énergétique et permettre aux ménages de rénover leurs logements, voici les aides financières existantes. 

    Les aides pour les particuliers occupants

    1. MaPrimeRénov'

    Ouverte à tous, MaPrimeRénov' finance des travaux dans un logement principal construit depuis plus de 15 ans. Le montant de l'aide varie selon les revenus du foyer. Elle peut jusqu'à 20 000 € sur 5 ans, ce qui permet de mener une rénovation importante pouvant vous aider à sortir de la précarité énergétique. Pour en bénéficier, vous devez passer par un professionnel RGE (Reconnu garant de l'environnement).

    Si votre logement quitte l'état de passoire thermique, l'aide est majorée du bonus "sortie de passoire", d'un montant de 1 500 €. 


    N'attendez plus pour être bien chez vous et financez vos travaux d'isolation !


    2. La prime énergie (ou Certificats d'économies d'énergie)

    Mise en place dans le cadre des certificats d'économies d'énergie (CEE), la Prime énergie" ou "Prime éco-énergie" permet de prendre en charge une partie des travaux de rénovation dans un logement construit depuis plus de 2 ans. Le montant de l'aide dépend de vos revenus. Il peut aller jusqu'à 4 000 € pour l'installation d'une pompe à chaleur ou d'une chaudière biomasse. Cette aide est cumulable avec MaPrimeRénov'.

    3. L'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

    L'éco-prêt à taux zéro est un crédit sans intérêt bancaire qui peut aller jusqu'à 50 000 € pour une rénovation globale. Cumulable avec la prime énergie il implique de passer par un artisan RGE.

    4. MaPrimeRénov' Sérénité, une aide de l'Anah

    L'aide MaPrimeRénov' Sérénité de l'Agence Nationale pour l'Habitat (ANAH) est destinée aux ménages aux modestes et très modestes, plus souvent touchés par la précarité énergétique. Elle permet de financer jusqu'à 50 % du montant d'un chantier de rénovation globale de 35 000 €, soit une aide de 17 500 € maximum. 

     5. Le chèque énergie

    Reservé aux ménages en situation de précarité énergétique, le chèque énergie permet de régler des factures d'énergie domestique. D'un montant compris entre 48 € et 277 €, il peut aussi être utilisé pour payer un professionnel RGE. 

    Les aides pour les propriétaires bailleurs

    Les aides comme MaPrimeRénov' et la prime énergie sont ouvertes aux propriétaires bailleurs. En plus, ils peuvent bénéficier de dispositifs spécifiques. 

    6. La loi Denormandie

    Le dispositif Denormandie disponible jusqu'au 31 décembre 2023 permet de profiter d'un avantage fiscal sur un investissement locatif allant jusqu'à 21% de la valeur du bien. Pour en bénéficier, 25 % de l’investissement global doit être dédié aux travaux de rénovation de votre bien.

    7. Loc' Avantages de l'ANAH 

    Loc’Avantages de l'ANAH assure une réduction fiscale aux propriétaires bailleurs qui proposent leur bien à des foyers modestes. En outre,  pour lutter contre la précarité énergétique, elle octroie jusqu’à 15 000 euros d’aides pour des travaux de rénovation énergétique. Pour la demander, le logement doit atteindre au moins l’étiquette énergie D au diagnostic de performance énergétique (DPE) après la réalisation du chantier.

    😉 Le Conseil Habitatpresto : Faites vous accompagner par Mon Accompagnateur Rénov'

    Tiers de confiance, Mon Accompagnateur Rénov' vous aide à bien structurer le plan de travaux et le suivi de chantier. Il est d'ailleurs obligatoire pour bénéficier de certaines aides comme MaPrimeRénov' Sérénité. 

    Références :

    Chauffage Isolation Part Rénovation complète
    La Rédaction Habitatpresto

    La Rédaction Habitatpresto

    Equipe de rédaction

    La rédaction d’Habitatpresto regroupe des passionnés de travaux, de DIY et de décoration.

    Commentaires

     

    Confidentialité